Belle et Intellectuelle

Le blog de la profondeur superficielle, ou de la « superficialité » profonde… Des conneries, ma vie, et toutes ces choses inutiles :)

19 octobre 2006

Citations pour briller en société (ou pas)

Comme je suis une grosse flemmarde, mais que je tiens quand même à alimenter mon blog, je vous livre ces quelques extraits de romans qui m’ont marquée:

« Lire, dit-il, c’est cela toujours : une chose est là, une chose faite d’écriture, un objet solide, matériel, qu’on ne peut pas changer ; et à travers cette chose on entre en contact avec quelque chose d’autre, qui n’est pas présent, quelque chose qui fait partie du monde immatériel, invisible, parce qu’elle est seulement pensable, ou imaginable, ou parce qu’elle a été et n’existe plus, parce qu’elle est passée, disparue, inaccessible, perdue au royaume des morts… » Italo Calvino in Si par une nuit d’hiver un voyageur.

Dans les extraits suivants, j’ai conscience de me dévoiler un peu plus, ce qui n’est pas vraiment chose aisée pour moi, mais comme ce sont Les Mots d’un autre (en l’occurrence de Jean-Paul Sartre), considérez donc que j’y suis seulement sensible J !

« J’ai confondu le désordre de mes expériences livresques avec le cours hasardeux des événements réels. De là vint cet idéalisme dont j’ai mis trente ans à me défaire » (Bon, je suis mal barrée moi, rappelez-moi dans 30 ansJ)

« Pour avoir découvert le monde à travers le langage, je pris longtemps le langage pour le monde. » (graaaaaaaaaaaaaaaaaaave, pareil que toi, John-Paul)

« L’enfance bourgeoise vit dans l’éternité de l’instant, c’est-à-dire dans l’inaction. »

« Voilà le mirage : l’avenir plus réel que le présent. »

« J’étais fort capable, quand on m’interrogeait, de faire connaître mes préférences et même de les affirmer ; mais, dans la solitude, elle m’échappaient. »

« C’eût été parfait si j’avais fait bon ménage avec mon corps. Mais nous formions, lui et moi, un drôle de couple. […] Je confondais mon corps et son malaise : des deux, je ne savais plus lequel était indésirable. » 

Vous comprenez pourquoi ce livre a été une révélation pour moi ? J’espère en tout cas… Vraiment ce type est un génie. (Comment ça, je suis pas la première à le dire ? Vous dites qu’il était déjà un peu connu avant que je parle de lui ?! Naaan !)

Love,
Me.
(ou “love me”, as you want J )

Posté par marie_georgette à 19:47 - [2]Remarques fort intéressantes - Permalien [#]

Commentaires

    Hmmmm

    Et le post féministe, je l'attend moi, j'ai voté pour, j'y ai droit !

    Posté par zoumlim13, 20 octobre 2006 à 01:21
  • Ouiiii

    Allez, en début de semaine, c'est promis zoumlim!

    Posté par Julie, 22 octobre 2006 à 16:22

Lâche tes com's !






ATTENTION ! N'oubliez pas de donner votre adresse e-mail. Elle ne sera pas visible des lecteurs mais elle est nécessaire pour que le commentaire soit publié. Merci !